De la charge mentale et des femmes parfaites …

Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Par définition, ce terme définit le poids qui pèse sur la personne responsable de la gestion de la maison et de la famille. Cette charge est très souvent imputée à la femme qui joue à la fois le rôle de maman, épouse, femme active, …*

Se lever plus tôt que tout le monde pour prendre une douche, se faire jolie, grignoter un truc en vitesse en emballant le casse-croûte de chacun, préparer les enfants le matin pour les conduire à l’école à l’heure, arriver au boulot en nage et déjà fatiguée mais devoir être au top toute la journée malgré tout, faire des listes pour tout et pour rien durant la pause et y repenser 12 fois sur l’après-midi, reprendre les enfants pour les déposer au foot, à la danse ou au cours de solfège, gérer les menus, les courses, récupérer les enfants, assumer les lessives, le ménage, le souper, les bains, mettre les enfants au lit après la petite histoire du soir, vouloir lire un livre intéressant et s’endormir après 2 pages … vouloir faire tellement plus encore mais ne pas en avoir la force, devoir penser à tout, tout le temps …

Toutes ces petites tâches, d’acheter les croquettes du chat à laver le t-shirt de son petit chérubin au dernier moment pour le cours de gym du lendemain apparaissent comme des détails pour les autres membres de la famille qui se demandent d’ailleurs souvent pourquoi elle s’énerve … Pourquoi ?!!! Et bien, parce que trop, c’est trop !

La charge mentale s’alourdit un peu plus par notre tendance à tout reporter au lendemain, même les petites choses qui prennent peu de temps et dont nous pourrions nous acquitter immédiatement. La procrastination s’est immiscée dans nos vies car la lassitude a pris le dessus sur nos to-do lists et notre besoin d’une vie épanouie. Il est néanmoins essentiel de faire une pause, de se faire plaisir, de ne rien faire mais à bon escient ! Prendre du temps pour soi, oui ! TOUT reporter tout le temps, non ! Car temporiser à tour de bras pour tout et pour rien nous fait stagner, les choses à faire n’avancent pas, nous devons quand même y repenser plus tard et la charge mentale se fait (encore) plus pesante. Faire les choses tout de suite allège l’esprit et offre une bonne dose de satisfaction et de soulagement. Du coup, l’estime de soi remonte en flèche !

Train-train quotidien, fatigue chronique et recherche permanente de perfection sont un cocktail explosif, la bombe à retardement est activée et risque de faire pas mal de dégâts. Il est donc essentiel, voire vital, de ne pas se laisser submerger par cette grosse vague. Je vous rassure, il est possible d’anticiper et de s’organiser pour éviter de tomber dans un burnout familial ou organisationnel.

Oui mais moi, j’aide ma femme !

Alors là, c’est LA phrase qui en horripile certainement plus d’une ! Un homme ne devrait pas aider sa femme, il devrait simplement assumer sa part de travail dans la maison. Chacun dans le ménage a sa part de responsabilité dans les tâches ménagères car chacun produit un travail en lien avec son activité dans le foyer (chacun se lave et donc salit la salle de bains, chacun mange et souille de la vaisselle, …).

Alors, comment s’en sortir ?

  1. Prendre conscience qu’il y a un souci d’organisation et que l’on sent poindre la charge mentale est déjà un grand pas, le plus important.
  2. Il est également important d’en parler, de faire part de vos ressentis et de vos difficultés. Communiquer de manière non violente sur vos besoins sera certainement entendu par les gens qui vous aiment.
  3. Ne faites que l’essentiel, devenez minimalistes !
  4. Si vous n’aimez pas une tâche ou que vous risquez de l’oublier, faites-la en premier. Si elle est censée durer longtemps et que vous n’avez pas envie d’y passer du temps, consacrez-y juste 5 minutes pour débuter (un petit pas à la fois, le principe du Kaizen).
  5. Prenez le temps de vous chouchouter et de vous récompenser quand vous avez atteint un mini-but ou qu’une de vos tâches rébarbatives est terminée. Trouvez des petites choses pour vous faire plaisir et entretenir votre motivation. Bref, faites-vous plaisir !
  6. Apprenez à déléguer et lâchez prise sur le résultat. Déléguez en un partage équitable, en fonction des goûts et des compétences de chacun. Pour le reste, négociez en famille. Communication et dialogue, travail d’équipe pour un résultat efficace !
  7. Créez vos propres routines familiales pour que tout roule !
  8. Dites STOP à la culpabilité, à la perfection, au regard des autres.
  9. Vivez la vie que VOUS avez choisie, sans frustration, pour votre épanouissement personnel et familial !

Si vous désirez en apprendre plus sur la marche à suivre en collectif ou vous faire accompagner dans la recherche de VOTRE épanouissement en individuel, ouvrez la porte de La Vie Enchantée. Le programme Zen Mama a été créé pour s’adapter sur mesure à votre vie et vos besoins, grâce à différents ateliers (« Lutte contre la charge mentale », « Créez votre Morning Routine », « Créez votre Evening Routine », « Gestion du temps et des priorités », « Minimalisme et cocooning »). Si vous désirez changer de vie, un seul numéro de téléphone : 0032478568985. Possibilité de coaching par vidéo-conférence également. Je vous invite à visiter notre site www.lavieenchantee.be et à liker notre page Facebook, La Vie Enchantée Coaching de Vie, pour y retrouver chaque matin une citation inspirante J

Alors, à très bientôt ;)

Marjorie Porignaux

Coach de Vie et Home Organizer à La Vie Enchantée

Le 19/01/19

 

*Notons néanmoins que de plus en plus de papas se retrouvent seuls avec leurs enfants et gèrent magnifiquement bien !

 

 

 

 

 

Marjorie Porignaux, charge mentale, fatigue mentale

Une rencontre dans le monde de la voyance

Une rencontre dans le monde de la voyance - Guidez Damien vous raconte sa rencontre avec Carine Ananda, voyante et médium. 

 

Vous êtes-vous déjà dit : « c’est impossible » ?

Vous êtes-vous déjà dit : « c’est incroyable » ?

Vous êtes-vous déjà dit : « c’est énorme » ?

Mais avez-vous déjà entendu : « impossible n’est pas Français » ?

 

Dans mon cas, ces trois exclamations et cette expression, je les ai dit plus d’une fois et je pense que ce n’est pas terminé pour moi…

Une des nombres fois où j’ai pu le dire ou le penser, c’est lors de ma rencontre avec Carine Ananda.

Qui est Carine Ananda vous allez me dire ?!

Ben, je vais vous répondre, dans un premier temps Carine était pour moi un membre Bermude comme les autres, un professionnel du bien-être, dans le domaine du Yoga et du Reiki, jusqu’au jour où elle m’explique qu’elle est également voyante, médium,…

Ma première réaction dans ma tête fut brève : «  OUI OUI ! Tout à fait Carine et moi, je suis Gepetto et j’ai créé une marionnette qui parle ».

Non, mais sérieux, une voyante, une médium, encore une personne qui a apprise à faire de la déduction. Encore une voyante pour les stars et la millième star des voyants…

Un jugement envers la voyance

Suis-je, ou ai-je été dans le jugement envers les médiums, les voyants,…

Je répondrais par non, ma façon de voir les choses est tout à fait humaine et protectrice envers un domaine qui, trop souvent utilise la naïveté de la personne fragile, perdue et voulant être mise sur le bon chemin,  voulant à tout prix obtenir des réponses, la voyance est bien trop généralement utilisée à des fins financières. Voulant mette en avant les pratiques pointées du doigt mais pouvant être très efficaces pour la personne, la voyance, ne faisait pas du tout partie de mon projet.

Mais qu’en est-il réellement de cette rencontre ?

Lors du premier salon bien-être organisé à l’époque, notre membre Carine Ananda nous a demandé de participer en tant que voyante, médium. Comme je l’ai dit un peu plus haut, j’étais très retissant et je lui ai fait comprendre que ce domaine ne faisait pas partie de  nos projets.

Elle m’a donc demandé d’y réfléchir en me soulignant qu’elle ne m’avait encore jamais déçu dans le passé et que je savais, la confiance que je pouvais lui porter. Il est vrai que Carine est quelqu’un de très empathique avec beaucoup de tempérament positif mais aussi explosif mais qui sait se remettre en question lorsqu’il faut. Je lui ai donc répondu que j’allais y réfléchir.

Le soir même, lors d’une visite sur Youtube, j’avais dans mes propositions de vidéos et je ne sais pour quelle raison, une vidéo sur la voyance donc le titre était : «  je suis allé voir une voyante ». Je n’ai pas cliqué sur cette vidéo mais  je me suis dit : «  et si c’était un signe et que je devais lui faire confiance ». Dès lors, le lendemain, je pris le temps de la contacter afin de lui dire ma réponse qui bien sur était positive.

Le jour du salon

Pendant toute la durée du salon, je pris la peine de surveiller son stand, étant la seule et unique voyante sur le salon, les personnes faisaient la queue afin d’obtenir le ¼ d’heure avec elle, dans les allées des stands, j’entendais des personnes parler d’elle, je prenais également le temps de m’arrêter afin de demander l’avis des visiteurs qui l’avaient consultés, les avis étaient très positifs, mais je restais sur mes gardes.

C’est impossible

Lors de cette journée, j’ai demandé à deux personnes d’aller lui rendre visite.

La première personne (R) est une « amie » très proche de la famille, lors de son entretien, elle lui dit voir une maison en vente, plein de papiers, des signatures et beaucoup de fatigue mais de se rassurer, que dans quelques semaines, tout cela sera passé, la tranquillité allée revenir.

Lorsque je demandais à R, comment cela s’est passé, elle me répond : « c’est impossible ce qu’il s’est passé », en effet, les parents de R étant très âgées, elle s’occupait de la vente de cette dernière et avait eu procuration pour les signatures ! Ensuite tout ce qui est sorti de cette consultation était encore plus impressionnant car elle lui avait dévoilé certaines choses dont même moi, je n’en ai pas connaissance mais ce qui ressortait de cette rencontre entre R et Carine était logiquement IMPOSSIBLE.   

C’est incroyable 

Ma femme, Wendy a ensuite décidé de lui rendre visite, lors de cette rencontre, Carine lui dit de faire attention où elle marche car elle risque très bientôt de se casser quelque chose.

La séance fut courte et d’après ma femme, 90% ce qu’elle disait était correcte, du moins, sur ce qui était passé, en ce qui concerne le futur, il faudrait attendre.

Vous allez me dire mais qu’est-ce qui est incroyable ? Je vous réponds de suite, 1 mois et demi après, nous sommes allé en vacance et ma femme est tombée en sortant de la patinoire, elle s’est cassée le coude. Sa première réaction a été : «  C’est incroyable, Carine me l’avait dit ! ». Quel était la probabilité qu’elle se casse quelque chose lors de ce séjour, surtout que nous ne devions pas patiner lors de ce séjour et que ce fut un imprévu, mais en plus de cela, ma femme c’est patiner et quand bien-même, qu’elle est la probabilité de tomber et de ce casser quelque chose ! Je pense que c’est effectivement INCROYABLE, ce se soit un Hazard ou quand bien même une bonne prédiction, qu’elle était aussi la probabilité que cela se réalise !!!

C’est énorme

Depuis, Carine vient régulièrement à la maison proposer des consultations, elle fait même partie des murs, c’est plus qu’un membre mais bel et bien une amie, un jour, lors d’une de ses visites à la maison, elle dit à ma femme : «  attention aux excès de vitesses, je vois une amende à payer dans ta boite à lettres ! ». Deux jours après, lors de mon retour du travail, je me rends à la boite à lettres et deveniez quoi, OUIIIIII, c’est ENORME, elle était là, cette nouvelle d ‘excès de vitesse, dans une belle petite enveloppe de notre Police Belge. 50 Km/h en zone 30.

Conclusion

Impossible n’est pas Français, et même-ci nous sommes entourés de voyants par déduction, la vie a fait des exceptions qui font de certaines personnes des VRAIS STAR DE LA VOYANCE. 

Découvrez sa page Facebook afin de prendre rendez-vous avec Carine Ananda

 

voyance, médium, carine ananda

L’intestin Irritable – Test du Bodyfokus Symbiotque Vital Activ par notre association et 5 de ses membres

BodyFokus Vital Activ, complément alimentaire qui peut soulager votre intestin.
Article Bodyfocus - Intestin irritable



Aujourd’hui, je vais vous parler de l’intestin irritable et du Bodyfokus Symbiotque Vital Activ.
Etant une « victime » de ce dernier depuis plusieurs années, je ne cesse d’essayer de trouver un remède à ce problème et après avoir essayé une panoplie de probiotiques, j’ai recherché un produit pouvant proposer à la fois un prébiotique et probiotique. Un jour, une personne m’a parlé du " Bodyfocus " en me disant que cela l’aidait énormément ! Par curiosité, je l’ai essayé et il est vrai que j’ai été très vite étonné de son effet sur moi ! Dès lors, j’ai décidé de le faire essayer à d’autres personnes afin d’avoir leur témoignage !

En quelques mots d’explications, qu’est-ce que l’intestin irritable d’un point de vue scientifique ?
L’intestin irritable, aussi appelé côlon irritable ou SII, est un dysfonctionnement de l’intestin qui génère des troubles, des symptômes intestinaux pouvant être très gênant.

Ce trouble de l’intestin peut comporter chez l’individu des micros lésions intestinale visibles ou non.

Ballonnements, distension abdominale, trouble du transit, diarrhée, constipation mais encore d’autres symptômes tels que : «des gaz, des nausées, des brûlures d’estomac, du mucus dans les selles, de la fatigue, une dépression,… », ce dysfonctionnement touche 5 et 20 % de la population.

Comment avons-nous sélectionné ces personnes-test?
Afin de bien tester ce Probiotique, nous avons sélectionné 5 personnes dans l’entourage de l’association, répondant à un diagnostic scientifique de l’intestin irritable. Nous leur avons fourni deux boites de Bodyfokus Symbiotque Vital Activ à raison de deux gélules par jours, matin, midi et soir.

Voici trois de leurs témoignages :
Cécile M. donne une note de 4/5.

Ce n’est pas la première fois que j’utilise des probiotiques car ces derniers me sont recommandés par mon médecin, ça fait 8 ans que je souffre de l’intestin irritable, mes problèmes ont commencé lors d’une dépression dûe à mon travail ! J’ai depuis énormément de ballonnements dès que je bois un peu d’alcool ou que je mange trop acide, malheureusement, la vie actuelle fait que nous sommes très actif et amené régulièrement à manger vite fait,… J’ai également de la fatigue chronique qui est apparue en même temps que le SII je vous passe les détails des autres symptômes. Depuis que je prends le Bodyfokus, je suis beaucoup moins ballonné et ma fatigue a diminué, je ne sais pas si c’est psychosomatique ou une coïncidence mais personnellement, je pense vraiment que ça m’aide vraiment. Le seul regret est que je trouve que ce dernier est cher et en plus il ne se vend que sur Internet ! A ça, il faut y rajouter le prix des frais de transport, mais comme il me fait du bien, je vais tout de même continuer à le prendre.

Mélanie C. donne une note de 3/5.

Alors, tout d’abord merci de m’avoir proposé cet essai, je trouve génial ce que vous faites. Après deux mois d’utilisation de ce probiotique, il est vrai que j’ai beaucoup mois de diarrhée et effectivement, je vois une différence. De plus, je n’ai plus de remontée acide. Cependant, si je fais un écart trop important dans mon alimentation, j’attrape des douleurs et de nouveau des ballonnements. J’aurais préféré avoir trouvé le produit miracle à mes problèmes de digestion ! Enfin, je vais continuer deux-trois mois afin de voir l’évolution.

Maxim P. donne une note de 4/5.

Alors, je dis bravo à ce produit et merci à vous de m’avoir permis de l’essayer, il est génial pour moi, je n’ai plus du tout de douleurs au niveau du bas ventre, je suis plus rarement ballonné, j’ai senti une nette différence au niveau de ma vitalité, mon énergie physique et mentale à augmenter et le mieux dans tout cela, c’est que mes problèmes de concentrations ont diminué dès la troisième semaine. Incroyable et merci encore.

Les 2 autres personnes ont donné les notes de 3,5 et 2,5 / 5

Le Bodyfokus obtient une moyenne par nos testeurs de 85% !

Quels est la composition du Bodyfokus Symbiotque Vital Activ ?

Notre conclusion :
Effectivement, ce produit n’est pas LE remède à l’intestin irritable mais il répond bien aux symptômes en les diminuant. Nous pensons que le fait qu’il soit composé non seulement de probiotique mais également de prébiotique, facilite son utilisation pour mieux recréer la flore intestinale de notre corps. Nous ne sommes pas scientifique et donc, nous ne pouvons faire que des suppositions mais si Bodyfokus Symbiotque Vital Activ diminue les symptômes et qu’il est en vente légale, nous le recommendons vivement !

Dès lors, notre association a négocié un prix avec Bodyfokus afin de permettre de diminuer les coûts d'achat et Bermude asbl peut vous proposer ce produit moins cher que sur le site officiel; les frais de livraison seront moindres car le produit viendra directement de la Belgique.

Si vous désirer vous procurer ce produit, envoyer-nous votre commande via email à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
1 boite pour un mois, frais d’envoi 6,5€ (jusque 1kg)

 35€

Damien Guidez, Président de Bermude

Article Bodyfocuset intestin irritable

Le burn out maternel

Le Burn out maternel... Article et explications

Il y a des siècles, les femmes grandissaient dans une société patriarcale où la domination masculine était acquise. Les rôles étaient déterminés, chaque personne avait une fonction au sein du couple et de la famille, inscrit et appris : tout le monde avait des repères. Suivre le modèle était sécurisant.
Depuis mai 68, les femmes ont acquis des droits. Elles ont demandé de pouvoir choisir leur vie, leur sexualité, et d’avoir les mêmes droits que les hommes et ont voulu partager le territoire de façon égalitaire. Elles sont sorties de leur maison, devenues plus indépendantes. Elles ont gagné énormément de choses à travers cet avènement du choix. Le choix de procréer ou non, le choix de travailler, de divorcer…
Elles pouvaient déroger aux modèles, se réaliser en tant que personne singulière, sans être l’épouse d’un homme : une fonction perpétuée depuis longtemps.

Et par là, les femmes sont confrontées à de nouvelles situations, inconnues souvent, donc sans repères et insécurisantes:

La première serait la puissance du regard de la société : « toi, femme, tu es faite pour procréer et tu as 40 ans, et tu n’as pas d’enfant : tu aurais choisi ton développement personnel plutôt que de participer au développement de la race humaine? » Combien de femmes qui ont choisi cette situation ne souffrent pas du regard et du poids de la culpabilisation de la société, voir même de leurs proches ?

Une autre difficulté résulte de la demande de perfection que la société et l’entourage envoie ; les femmes sont invitées à être des Superwomen, et puisqu’elles ont le droit de tout avoir (être mère, être femme, être épouse, être belle, avoir une sexualité) il est question de faire tout cela parfaitement. Elles se mettent donc une pression immense sur les épaules en voulant réussir tous ces domaines à la fois. Elles se disent aller bien, car dans cette société de compétition, elles doivent réussir pour être considérées et reconnues. Elles n’osent dès lors pas se reconnaître en souffrance, et développent la honte et la culpabilité dans les difficultés qu’elles ressentent. Combien de femmes n’ai je pas entendu se dire être des mauvaises mères, car elles ne se sentent plus à la hauteur, elles s’énervent un peu trop vite, n’ont pas envie de lire une histoire aux enfants, ni de faire l’amour, ni de faire le ménage etc… ?
Or, auparavant, quand nous vivions en clan, toutes ces tâches et ces fonctions étaient réparties entre les personnes du clan. Et la maman avait des relais possibles.
Maintenant que nous vivons en famille nucléaire, il n’y a que deux parents (et même parfois un seul suite à un divorce) pour s’occuper de tout le quotidien familial, ce qui rend la situation très lourde.
La femme a aussi acquis des compétences ménagères dans son éducation, et pourrait dans son couple, ne pas considérer son conjoint comme apte à l’aider. Ce qui, par gain de temps ou d’efficacité, alourdit encore un peu plus la sienne. Elle est donc co-créatrice de son malheur. En voulant aller plus vite, elle zappe la période d’apprentissage (mettre tout le monde au travail à sa place) et elle prend en charge, et s’alourdit d’avantage.

Le burn out maternel arrive à ce moment là. La surcharge des tâches ménagères, l’intendance excessive qu’elles prennent naturellement, leur désir d’être à la hauteur dans tous les domaines, la non reconnaissance personnelle de leurs difficultés, de leurs fragilités, la honte, la culpabilité, la comparaison avec les autres, les mènent vers l’effondrement d’elles mêmes.

Elles en arrivent à développer un regard sur elles très négatif, d’incapables à y arriver, elles perdent leur repères internes.
En acte, elles peuvent développer de la dépression, une énorme fatigue, du ras le bol, elles croient ne plus aimer personne, ni même leurs enfants, tout devient insupportable à vivre. Elles expriment juste le besoin d’être en boule dans un coin d’une pièce et d’être seules.

Elles se sont vidées de leur essence même, elles ne voient plus le sens de leur vie et ne se sentent pas heureuses, malgré tout ce qu’elles ont construit.
Parfois même on observe des « dégâts collatéraux « ; enfants en difficultés, troubles conjugaux qui ajoutent encore et encore du poids à toute la situation. Parfois même on les observe grossir, ou dériver vers des assuétudes, seule alternative bien être pour elles, et même, seules anesthésies possibles de leurs émotions qui essaient d’imposer leurs messages !
Tout est langage, il me semble, et le message est bien véhiculé à travers cela : il est temps de s’occuper de soi ! Help, SOS, si un tel vacarme n’est pas entendu, on prend de sérieux risques pour soi.
Avant de donner tout aux autres, pour être et paraître parfaite, il est temps d’être soi même et de s’aimer !
L’amour des autres passe par l’amour pour soi.
La femme en burn out est vide, brûlée de l’intérieur et ne sait plus donner, elle doit recharger ses batteries.
Elle doit apprendre à se recentrer sur elle avant tout.
Lorsqu’elle aura fait le plein, lorsqu’elle sera nourrie elle même, lorsqu’elle aura mis son propre masque à oxygène, elle pourra accomplir l’accompagnement des autres.

Comment l’aider ? Lui permettre de l’espace de remplissage, de resourcement, selon ses envies : formation, thérapie, accompagnement, coaching, massage, voyage… tout ce qu’elle peut faire pour s’apporter du soin !

En ce début d’année, à l’heure des bonnes résolutions, prenons soin de nous « m’aime » !

Sophie Mercier
Coach en Mincithérapie®
Thérapeute

 

 

 

Inscrivez-vous à nos lettres d'informations
Joomla Extensions powered by Joobi