Newsletter
Inscription Newsletter
Joomla Extensions powered by Joobi

Nourrir le couple

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 Le couple a beaucoup changé. La société a changé. Auparavant, nous nous mariions pour les avantages sociaux et financiers. Un bon mariage était une alliance où les intérêts matériels et sociaux des mariés et des familles étaient préservés voire augmentés.

Aujourd’hui, le couple a évolué, le mariage (ou même les remariages, remises en couple) prend (prennent) des formes différentes, ont un autre sens, une autre destinée : le sentiment amoureux désire vivre et survivre au sein de la relation et la plupart du temps, les couples s’arrêtent si l’amour n’y réside plus.

A la table de notre amour, l’appétit est grand !

Lors de la lune de miel, les premiers moments de notre relation, une véritable tempête hormonale va dévaster le corps : dopamine, adrénaline, ocytocine… et le chef de file de cette excitation porte un nom : la phényléthylamine (PEA). C'est l'amphétamine naturelle de l'amour et du bonheur.

Tout ce déferlement hormonal, cet attrait de la nouveauté, les données psychanalytiques (lesquelles je ne vais pas détailler ici), tous ces éléments réunis ensemble, nous emmènent dans l’aventure du conjugal et cimente la rencontre.

Nous commençons notre duo par une certaine idéalisation : tous les défauts de l’autre sont gommés, anesthésiés.

Après quelques temps, le couple pourra vivre « la désidéalisation » : agacements, frustrations, déceptions peuvent apparaître et un partage de territoire pas facile à négocier. L’accoutumance aux hormones provoque une baisse de ceux ci (exactement comme toutes les drogues), nous sommes en perte d’appétit amoureux et souvent, nous adoptons en réaction, des attitudes qui diminuent leur production : lassitude, habitudes, éloignement. Un cercle vicieux, en somme…

 Article couple 2

 

Comment peut on alors entretenir cet appétit entre nous deux ?

 Nous pourrions considérer le couple comme un corps extérieur à chacun de nous et il faudra, pour sa survie, le traiter comme tel : le muscler, l’entretenir, y penser. Et bien le nourrir.

Pour rester amoureux, il est bon de garder une certaine dynamique de surprise, d’envie, de désir d’avoir faim de l’autre. De nouvelles études montrent que les personnes heureuses vivent plus longtemps en bonne santé et le couple heureux peut contribuer à cela, en nourrissant les attitudes qui développent les hormones du bonheur. Il paraît que faire l’amour plusieurs fois par semaine augmente l’espérance de vie … Nourrir le couple et le rendre heureux sera donc bénéfique à la santé !

Pour raviver les hormones plaisir, favoriser l’imagination et réveiller la créativité seront les attitudes développant la capacité d’ouvrir de nouvelles perspectives positives! L’ocytocine peut revenir à tout moment si l’on titille l’appétit de l’amour.

Quelques idées pratiques pour se retrouver :

Planifier des moments en amoureux :

Une soirée par semaine, par exemple. Le rendez –vous amoureux peut être très excitant. Chacun à son tour peut organiser la soirée. Le but est de se retrouver autour de ce que l’un de nous deux aime faire et de profiter pour entrer dans le monde de l’autre.

Il est important de ne pas oublier de se faire « chic «  pour séduire son partenaire. Soyons extrêmement prévenants tous les deux. Ces moments de soirée en tête à tête seront sous le signe de la détente, du plaisir et du rire… Nous devrions nous interdire de parler des sujets qui fâchent ce soir là !

Si le temps manque en semaine, alors, pourquoi pas organiser un week-end en amoureux. Un city trip main dans la main pour découvrir des paysages, des villes nouvelles ensemble. Le must : la pleine conscience à deux : respirer la nature, se masser, écouter une beau concert, selon les préférences, tout cela en se concentrant sur le moment présent, loin du tumulte de nos vies individuelles et familiales.

Si le temps nous manque pour ces moments de privilège, augmenter le plaisir dans le quotidien:

Pourquoi ne pas éteindre les écrans quelques soirs de temps en temps car trop d’écran (ordinateur, téléviseur) tue l’amour, c’est une évidence… Impossible de parler ou d’attirer l’attention de l’autre, si notre regard est hypnotisé !

Et si nous marchions un peu ensemble dans notre quartier, avant d’aller au lit?

Ou si nous nous inscrivions dans un cours du soir ensemble?

Les retrouvailles au lit sont souvent très riches, essayons de garder des horaires similaires quelques fois par semaine. Nous pourrons nous retrouver sur l’oreiller pour chuchoter des mots doux, créer l’intimité, se rapprocher les corps, se caresser. Le désir peut aussi naître de ces moments de sensualité provoqués par la proximité des peaux.

Repensons aussi au pouvoir des mots d’amour. Ne les oublions pas. Ce qui est inscrit reste et peut se relire, c’est important. Un simple  » je t’aime » ou  » bonne journée » pour le café de l’autre, un petit bonjour par SMS, un petit sexto, une lettre d’amour, un mail d’amour… Nous ne sommes jamais acquis(e), rappelons nous de temps en temps nos sentiments, la drague doit rester au rendez-vous : le désir, le plaisir d’être ensemble, cela s’entretient.

Allons donc heureux à sa rencontre, sourions lui, saupoudrons le plaisir dans nos retrouvailles journalières, une belle ambiance est nécessaire pour engager une soirée ensemble. Essayons de laisser nos soucis professionnels en dehors de notre nid, la plupart du temps.

L’intérêt et l’admiration pour ce que fait l’autre en dehors de nous a aussi un effet surprenant sur le désir. Entretenir des passions individuelles, un métier qui nous remplit, des amis en dehors du couple, des hobbys … fait aussi partie des nourritures de l’amour, car en les partageant, en les questionnant à deux, nous donnons du sens à nos retrouvailles et notre complicité.

C’est donc un équilibre particulier à trouver : prendre soin de soi, de son bonheur personnel et dans un autre temps, celui de sa relation-couple. L’un et l’autre peuvent se nourrir mutuellement, sans être dans l’indigestion, sans être dans l’engloutissement de l’autre.

A la table de notre amour, comme il est bon de déguster ces moments de plaisir avec toi. Bon appétit !

Sophie Mercier

Article couple 4

Les articles du mois

thérapie alternative évolution

Les thérapies alternatives en pleine évolution ...

mai 24, 2018 Les nouveautés Bermude
Les thérapies alternatives en pleine évolution "Tout est lié, le corps, l'esprit, l'environnement." Voici un concept à la fois millénaireet si contemporain. Il est le fondement des trésors des médecines ancestrales, il estle moteur d'une nouvelle approche de…
médecine ayurvédique

L'art de vivre sainement et longtemps

mai 09, 2018 Les nouveautés Bermude
L'ayurvéda - L'art de vivre sainement et longtemps Notre équilibre physique et mentale est affecté par notre façon de vivre, le changement de saison, l'environnement où nous vivons. Sans oublier les facteurs quotidiens qui rentrent également en jeu, comme ce…
vivre avec le minimum

Le minimalisme, source de bonheur

avril 03, 2018 Divers Bermude
Le minimalisme, source de bonheur Devenir minimalisme, vivre avec le minimum et être heureux, c'est possible! Nombreux sont ceux qui voient le minimalisme comme un effet de mode, se traduisant par une décoration froide et impersonnelle. De grands espaces…

Découvrez nos tests et témoignages divers

L’intestin Irritable – Test du Bodyfokus Symbiotque Vital Activ par notre association et 5 de ses membres

février 13, 2018 Tests et témoignages - Produits et thérapies bien-être Nessie Riveter
BodyFokus Vital Activ, complément alimentaire qui peut soulager votre intestin. Aujourd’hui, je vais vous parler de l’intestin irritable et du Bodyfokus Symbiotque Vital Activ. Etant une « victime » de ce dernier depuis plusieurs années, je ne cesse d’essayer…
© Bermude asbl - 2017 Annuaire thérapies alternatives