Newsletter
Inscription Newsletter
Joomla Extensions powered by Joobi

Révélation de soi par la bienveillance

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

l'origine du yoga

L'origine du yoga se perd dans la nuit des temps . Le texte de référence est le yoga sutra de Patanjali.

Dans son écrit, l'auteur définit le yoga et décrit le chemin à suivre vers le samadhi, l'éveil.  Dans le chapitre 2, il décrit les règles de vie menant au samadhi. Parmi touts ces attitudes,  la non violence « ahimsa » retient mon attention. Elle est décrite dans le sutra 35 par ces mots :« ahimsa-pratishtayam- tat- samnidham-vairia-tyagah » c'est à dire : « Pour celui qui est établit dans la non violence, toute hostilité cesse autour de lui, en sa présence ».

Dans notre monde occidentalisé, l'idée de bienveillance en acte, en pensée de façon universelle ne semble pas avoir beaucoup de sens, et pourtant. Le monde actuel n'est -il si destructeur, justement parce qu'il n'a pas mis l'Amour et le respect en premier amendement de sa constitution ? Chaque individu n'a -t-il pas été victime de la violence éducative ordinaire ( VEO) dont les conséquences sont décrites  dans le livre "C'est pour ton bien" d'Alice MILLER ?

 

Dans mon propre chemin, je sais que la veo m'a coupé de mes sensations, de mes émotions, de mon corps entier au point de provoquer un burnout très profond et un second plus tard parce que visiblement le premier n'avait pas terminé l'enseignement.

Lors du premier burnout, j'étais éducatrice spécialisée auprès de SDF. De nature hypersensible, je niais être touchée dans mes tripes par leurs histoires bouleversantes. Je mettais tout en œuvre pour favoriser l'estime d'eux-même, redonner une identité aux sans papier, trouver des solutions d'hébergement, aider des personnes atteintes d'addictions à en finir avec celle-ci. Bref comme dit le commandement catholique « j'ai aimé mon prochain ...» Je n'ai pas mis en place la fin de la phrase, celle que bien souvent on oublie « comme toi-même » et je me suis écroulée. J'ai vécu pendant 3 mois comme Jean-Dominique Bauby dans « le scaphandre et le papillon », le cerveau fonctionne mais le corps ne répond plus. J'ai mis ma vie en danger parce que je ne savais pas mettre en place la deuxième partie du commandement catholique «  comme toi-même ».

Yoga Belgique

La révélation chez moi a eu lieu durant la formation d'enseignant de yoga, mais je suis encore en chemin. Récemment, en parlant de moi une personne a dit « Tu es tellement bienveillante que tu marches la tête baissée pour être sûre de ne pas écraser une fourmi, et si c'est le cas  tu es triste pour elle ». Dans une autre occasion cette personne m'a dit « la seule personne envers qui tu ne donnes pas d'amour, c'est toi. » Combien sommes- nous à prendre soin des autres sans prendre soin de nous ?

Gandhi disait « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Si je veux un monde d'amour, de paix et d'harmonie, je dois, dans mes actions quotidiennes, générer Amour, paix et harmonie. Cela commence par accepter d'être face à moi, de remettre en causes tous les conditionnements VEO subi, et mettre en place un comportement d'amour vis à vis de moi-même. Cela demande un apprentissage, c'est découvrir un nouveau monde. C'est une indispensable aventure  qui donne à notre expérience la valeur d'exemple tout comme le faisait Gandhi.

S'aimer c'est favoriser l'estime de soi

Mais qu'est ce l'estime de soi ?
Dans son livre "Le yoga, bien vivre ses émotions"[1], le docteur Lionel COUDRON explique que l'estime de soi est composé de trois choses :

  • l’image de soi
  • l’amour de soi
  • la confiance en soi

L’image de soi
est l’idée que nous avons de nous-même. C’est une image tant physique que psychique. Elle ne correspond pas à la réalité, elle est subjective et souvent négative.

L’amour de soi
est le sentiment et les relations que nous avons avec nous-même. L’amour de soi conditionne l’amour des autres.Un mauvais amour de soi entraine souvent le sentiment de ne pas se sentir aimer par les autres .

La confiance en soi
est la confiance que nous avons dans nos capacités à réussir ou non. Sans estime de soi tous les comportements psychiques sont affectés.

Sans estime de soi, toutes les fonctions psychologiques sont affectées. Selon Dr Coudron, le dysfonctionnement du système noradrénergique est un trouble associé à l'absence d'estime de soi.

Ce système influence la capacité de ressentir du plaisir dans nos actes. Une expérience dévalorisante entraîne un dysfonctionnement des circuits noradrénergiques qui entraine une difficulté à être efficace pour les actions de la vie .Selon lui le yoga est très utile pour améliorer l'estime de soi sur plusieurs point :

  • Affiner sa connaissance de soi
  • Une redécouverte de son corps physique mais aussi émotionnel
  • Retrouver la notion de plaisir

Leyoga agit donc sur les 3 aspects caractérisant le manque d'estime de soi.

Après moins de 3 mois de pratique, l'assertivité se développe. L'individu retrouve le plaisir corporel en lien avec ce qu'il entreprend. Avec la pratique du yoga, l'individu redécouvre son corps. Les sensations physiques donnent vie au corps. Elles permettent à la personne de se connecter à lui.

Le Docteur Coudron explique« Quand nous pratiquons les postures, les respirations  nous apprenons à retrouver un contact avec nous-même. Nous redécouvrons les possibilités de bouger, d'avoir le plaisir de bouger, à sentir notre corps. Nous ne le percevons plus comme un étranger qu'il faut maitriser, bousculer qui doit avancer et qui nous lâche de temps en temps lorsqu'il est malade ou qu'il souffre. Nous ressentons que notre corps peut être le lieu d'une expérience agréable, positive et bénéfique. Notre corps redevient source de plaisir, de satisfaction et de joie »Le développement de l'amour de soi et de l'estime de soi est la conséquence directe du mécanisme décrit ci dessus En effet, le système noradrénergique et les circuits endorphiniques sont renforcés par la pratique quotidienne du yoga.

 A travers toute cette explication, on comprend que le simple fait d'aller sur le tapis chaque matin agit sur notre physique et sur le psychique.

méditation

Ici Lionel Coudron, nous parle de yoga mais je suis sûre que toutes les activités de bien-être qui prennent soin du corps et crée un lien avec les émotions sont capables d'arriver au même résultat. Il me semble essentiel de favoriser l'estime de soi. Selon Isabelle Padovani dans sa vidéo sur youtube « les différentes facettes de l'amour » Il y a 5 rythmes dans la relation à l'autre :

  • On goute le sentiment ou la sensation en soi-même
  • Elle s'exprime à l'extérieur parce que je ne peux plus la contenir
  • On l'offre à l'autre
  • Le donneur reçoit une reconnaissance positive du receveur
  • Une communion se crée entre les deux individus

Selon ce descriptif, la reconnaissance ne vient qu'en quatrième point et dépend de la personne en face. Il est donc important de se donner nourrir soi-même de bienveillance . De plus André van Lysebeth a dit : « Le professeur de yoga restera « l’instrument privilégié de la transmission de cette technique millénaire. D’où l’importance que revêt la qualité « d’être » du professeur de yoga, de sa formation personnelle ; ainsi que l’immense responsabilité qui incombe à ceux qui ont la charge de former ces enseignants qui apportent ce qu’ils ont appris et plus encore, transmettent ce qu’il sont. »

Transmettre ce que l'on est. Si l'on veut transmettre l 'idée qu'il faut prendre soin de soi, manger sainement, vivre en respect, en Amour. Il est essentiel de l'expérimenter au quotidien parce que sans cela notre enseignement manque d'authenticité. J'ai bataillé avec cette phrase pendant mes 4 ans de formation et elle a changé  ma vie . Elle m'a fait comprendre que comme le dit le proverbe « charité bien ordonnée commence par soi-même » et qu'il est essentiel de le vivre dans cette forme. C'est un chemin au quotidien, et si ma bienveillance envers moi est fluctuante , il y a un seuil en deça duquel je ne descends plus jamais.

Pour conclure, je citerai un proverbe indien d'auteur inconnu « Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d'y rester ».

 

Yogas Sutras , Pantajali,Edition Albin Michel ,coll spiritualité vivante,Paris,217p ch1.2 p20

C'est pour ton bien ,Alice Miller, Edition Aubier, Paris , 1984 ,316p


[1]     Le yoga bien vivre ses émotions, Lionel Coudron,coll Odile Jacob

Lien Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=VsPRYXnUedM

Article écrit par Cynthia Colosio-Le Dem

Yoga 2

© Bermude asbl - 2017 Annuaire thérapies alternatives